Former et animer des équipes en tapant sur un tambour africain. Doug Manuel y a cru et dirige depuis 2000 une société basée à Renens dont la motivation est simple: utiliser le langage de la percussion pour enrichir le travail en équipe. Mais aussi pour encourager l'épanouissement personnel. De l'Afrique de l'Ouest, il a ramené le nom de son entreprise «Sewa Beats» ou «rythmes de la joie» et son goût pour le tam-tam. Aujourd'hui, c'est pour des entreprises comme Orange, Swisscom ou UBS qu'il organise des séances de percussions. Des dizaines de personnes, de tout statut, réunies dans une salle et tapant sur leur tambour. «C'est un instrument primitif, qui rend la musique facile et surtout rend ouvert aux autres.» Les sociétés font appel à Sewa Beats lorsqu'une équipe nouvelle entre en fonction ou qu'il s'agit d'en redynamiser une autre. Le tambour devient alors outil d'intégration. En tout cas, la méthode séduit: Sewa Beats a désormais des filiales en Grande-Bretagne, au Danemark et en Espagne et la demande ne baisse pas. Seul revers du succès pour Doug Manuel: ses visites en Afrique ne sont plus aussi régulières.