Le marché du travail suisse se stabilise. En juin, 114 868 personnes étaient inscrites au chômage, soit 3992 personnes de moins que le mois précédent. Le taux de chômage, basé désormais sur une nouvelle méthode de calcul, s’est inscrit à 2,7%, comme en mai, a indiqué lundi le Secrétariat à l’économie (Seco). Cependant, sur le même mois de juin, 4490 personnes de plus étaient inscrites au chômage par rapport à l’an dernier à la même époque. Les chiffres sont en ligne avec les attentes des économistes consultés par AWP.

Le taux de chômage se base désormais sur le nombre de personnes actives selon le recensement populaire de 2010 effectué par l’Office fédéral de la statistique (OFS). Entre 2000 et 2010, le nombre de personnes actives est passé de 3 946 988 à 4 322 899. Le taux de chômage pour le mois de juin s’élève ainsi à 2,7%, à la place de 2,9%. En mai, il était de 3,0%, toujours selon l’ancienne méthode de calcul.

A Genève, moins de chômeurs qu’il y a un an

Avec 11 220 personnes sans emploi fin juin (y compris les chômeurs en fin de droit) – soit un taux de chômage de 4,8% – le nombre de chômeurs dans le canton de Genève «poursuit la baisse discontinue observée depuis le début de l’année», indique l’Office cantonal de l’emploi. Ce taux correspond au taux officiel du Seco, après la réactualisation des chiffres de la population active. Par rapport à l’an dernier à la même époque, l’effectif des chômeurs baisse de 12,2% à Genève, contrairement au mouvement observé sur le plan suisse.

Moins de postes vacants dans la finance

Publié ce matin, l’indicateur de Finews-JobDirectory montre de son côté que le nombre de postes vacants dans le secteur financier était fin juin inférieur de 15% à celui de l’an dernier. Chez UBS, les offres d’emplois ouvertes à fin juin étaient inférieures d’un tiers à celles affichées un an plus tôt, même si, sur les six premiers mois de l’année, leur nombre a augmenté de 70%. De son côté, le secteur de l’assurance continue toujours d’offrir plus de postes vacants que le reste de la finance.