Le chômage a augmenté de 12 698 personnes (+8,4%) par rapport au mois correspondant de l'année précédente, a indiqué mardi le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

Le chômage des jeunes (15-24 ans) a augmenté de 558 personnes (+2,7%) entre décembre 2015 et janvier 2016, pour atteindre 21 180 personnes. Quant aux personnes de 50 ans et plus, elles ont été 1346 de plus (+3,5%) à être sans emploi par rapport au dernier mois de l'an dernier, pour un total de 39 970.

Neuchâtel au plus haut

Le taux de chômage a progressé davantage en Suisse romande et au Tessin que dans le reste du pays. Dans ces régions, il a grimpé sur un mois de 0,2 point à 5,3%, tandis qu'il reste inférieur à la moyenne nationale de 3,8% en Suisse alémanique, avec 3,2% (+0,1 point).

En janvier, le canton de Neuchâtel compte comme en décembre le taux de chômage le plus élevé de Suisse, à 6,4% (+0,3 point), indique mardi la statistique publiée par le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). Il s'agit de la plus forte augmentation avec Vaud (qui atteint ainsi 5,5%) et le Jura (4,9%).

Le Valais (+0,1 point à 5,9%) et Genève (+0,1 point à 5,8%) sont les deux autres cantons à avoir le plus haut taux de chômage du pays. Le Tessin enregistre lui une augmentation de 0,2 point à 4,4%.

En Suisse alémanique, les cantons très urbanisés de Zurich, avec 4%, (+0,1 point), et de Bâle-Ville, avec 4,2% (+0,2 point) sont les seuls à présenter un taux de chômage supérieur à la moyenne nationale.

Nidwald se distingue en tant que seul canton du pays à observer une baisse (-0,1 point à 1,3%). Le taux le plus bas en comparaison nationale est enregistré à Obwald, qui reste fixé à 1,1%.


Lire aussi: