Par rapport à novembre 2010, le chômage a toutefois diminué de 20 559 personnes, a précisé mercredi le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco). En un mois, l’ensemble des demandeurs d’emploi a augmenté de 8490 personnes pour s’établir à 177 681, ce qui représente 14% de moins qu’il y a un an.

Le chômage des jeunes a quant à lui augmenté de 2,1% (375 personnes) ce mois-ci, mais s’inscrit en diminution de 17,6% (3861 personnes) par rapport à novembre 2010.

Signe de la faible conjoncture, le nombre de places vacantes annoncées aux ORP se réduit. Il a baissé de 1355, passant à 17 395.

Le nombre de chômeurs a augmenté dans tous les cantons romands au mois de novembre à l’exception de Genève. La hausse se ressent particulièrement au Valais où elle atteint 14,1% avec 669 chômeurs supplémentaires.

Le taux de chômage valaisan grimpe par conséquent de 0,4 point pour se porter à 3,9%, selon les chiffres publiés mercredi par le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco).

Avec 12 258 chômeurs inscrits, soit 14 de moins qu’en octobre 2011, le canton de Genève est le seul épargné par l’augmentation. Toutefois, malgré un taux de chômage inchangé de 5,6%, le canton du bout du lac reste le plus touché par ce fléau en Suisse.

Le canton de Vaud atteint pour sa part la barre de 5% de taux de chômage avec 711 chômeurs supplémentaires. Il est le deuxième canton le plus touché à l’échelle suisse.

Quant au canton de Neuchâtel, il compte 108 chômeurs de plus, portant son taux chômage à 4,5% (0,1 point de plus qu’en octobre). C’est toutefois 1,4 point de moins qu’au même mois de l’année précédente.

Dans le Jura, un surcroît 29 personnes inscrites au chômage fait grimper le taux de 0,1 point à 3,1%. Là aussi, le taux de chômage a nettement baissé par rapport à novembre 2010 où il atteignait 4,7%.

Le taux de chômage fribourgeois augmente également de 0,1 point à 2,6% avec 80 nouveaux inscrits. Fribourg demeure le canton romand le moins touché.

Avec des effectifs accrus de 717 personnes, le Tessin voit son taux de chômage augmenter d’un demi-point, à 4,8%. En revanche, à Berne, il ne progresse que de 0,1 point à 2,1%, soit 735 chômeurs supplémentaires. Il en va de même à Zurich où 871 nouvelles inscriptions fixent le taux à 3% (+ 0,1 point).