Le 19 septembre dernier, la Banque nationale suisse (BNS) annonçait une réforme de son mode de calcul des intérêts négatifs. Son taux directeur et le taux d’intérêt négatif appliqué aux avoirs à vue demeurent à 0,75%. Mais, depuis le 1er novembre, ce dernier entre en jeu à partir d’un montant correspondant à 25 fois les réserves minimales que les banques commerciales doivent déposer auprès de la Banque nationale. Ce seuil étant auparavant fixé à un multiple de 20, la nouvelle méthode de calcul permet d’alléger la charge de l’intérêt négatif pour l’ensemble des banques. Mais en pratique, la réforme revient à exempter de facto certaines catégories de banques, montrent les statistiques de la BNS.