Opinion

Taxer les robots, une fausse bonne idée

OPINION. Mario el-Khoury, directeur général du CSEM (Centre suisse d’électronique et de microtechnique), s’oppose à l’argumentation de Xavier Oberson. Plutôt que de mettre des bâtons dans les roues de notre industrie, accompagnons ce pilier de la prospérité, demande-t-il

Face à la menace qu’automatisation et numérisation font potentiellement planer sur des millions de jobs, frapper les robots d’un impôt représente la mesure avancée la plus spectaculaire. Depuis ce printemps, l’idée a même son livre, fruit des réflexions de l’avocat fiscaliste Xavier Oberson.

Dans Taxing Robots, celui qui a conseillé, lors du conflit fiscal avec les Etats-Unis, le Conseil fédéral propose ainsi la mise en place d’un système d’imposition des Handle et autres Pepper. Il se livre à une analyse fouillée des modalités d’introduction d’une telle mesure, en propose le mécanisme de fonctionnement, pavant la voie à une future entrée en vigueur.