Face à la menace qu’automatisation et numérisation font potentiellement planer sur des millions de jobs, frapper les robots d’un impôt représente la mesure avancée la plus spectaculaire. Depuis ce printemps, l’idée a même son livre, fruit des réflexions de l’avocat fiscaliste Xavier Oberson.