Quels sont les pays les plus avancés en matière de technologies de l'information, les fameuses TIC? C'est à cette question que répond, pour la quatrième année consécutive, le World Economic Forum (WEF) avec son Rapport mondial sur les technologies de l'information. Numéro un durant trois ans, les Etats-Unis cèdent leur trône à Singapour et chutent à la cinquième place. La Suisse glisse du 7e au 9e rang mondial d'un classement qui regroupe 104 pays.

La compétitivité en jeu

Les spécialistes du WEF analysent les économies nationales selon trois critères principaux: la qualité de l'environnement (conditions du marché, cadre réglementaire, infrastructures), la capacité à utiliser les TIC (de la part des secteurs privé et public, et des citoyens), et le niveau réel d'utilisation de ces technologies. «Il existe une forte corrélation entre les dépenses liées aux TIC et la productivité sur le plan national», estime John Chambers, directeur de Cisco Systems, qui a parrainé le rapport. De plus, estime le WEF, plus un pays investit dans les TIC, plus il est compétitif sur le plan international.

Singapour, le mieux classé – de la qualité de l'enseignement des mathématiques au faible prix des tarifs téléphoniques – se retrouve en haut du podium. Suivent l'Islande, la Finlande, le Danemark, les Etats-Unis, la Suède, Hongkong, le Japon et enfin la Suisse, 7e l'an dernier. Ses points forts n'ont pas changé: son attractivité pour les cerveaux étrangers (4e), la capacité des entreprises à utiliser les TIC (2e), les investissements dans la formation (1re), le nombre de lignes téléphoniques (2e).

Par contre, et ces résultats corroborent ceux de l'étude effectuée par l'Union européenne (lire ci-dessous), la Suisse reste à la traîne dans le domaine des incitations de l'Etat. Le gouvernement ne considère pas les TIC comme une priorité (47e rang), il n'a pas non plus de succès dans la promotion des TIC (43e), et les services de e-administration sont peu avancés (36e rang). Autre souci, le nombre d'internautes (22e rang). En effet, seuls 35% de la population utilisent régulièrement Internet.