Le Technopôle de

Sainte-Croix vise le spatial

Industrie Nouvelle formation proposée

Face aux besoins de l’industrie spatiale, une formation unique en Suisse sera proposée par la fondation Swiss Welding Institute, spécialisée dans les techniques de soudure et hebergée au Technopôle de Sainte-Croix. Ce programme concerne le domaine spécifique du brasage haute fiabilité de composants électroniques, selon les normes de l’ESA. Ce procédé permet notamment d’assembler des métaux qui ne sont pas soudables avec les techniques conventionnelles. «Dès mars 2015, les entreprises n’auront plus à envoyer leurs collaborateurs à l’étranger pour les former dans ce domaine», explique Pierre Rogé, responsable qualité et marketing du Swiss Welding Institute, une fondation qui pense former une trentaine de collaborateurs par cession.

Plusieurs entreprises en Suisse romande ont développé un savoir-faire particulier dans le domaine du spatial. On peut citer, par exemple, Stectratime à Neuchâtel, SpaceLab à Rossens, Apco Technologies à Aigle, Meggitt à Fribourg (anciennement Vibro-Meter), le CSEM à Neuchâtel, Ruag Space à Nyon et Zurich ou encore Swiss Space Systems à Payerne. D’autres secteurs comme l’aéronautique, les technologies médicales ou l’automobile seront également concernés par cette formation. «Les coûts de ces certifications obligatoires seront moindres et leurs gestions simplifiées», estime Bruno Couto, directeur de Spacelab. La formation de quatre à cinq jours coûtera près de 2500 francs.

Arrivée de Reuge

Fondé en 2008 et spécialisé dans l’usinage de précision, le Technopôle de Sainte-Croix héberge, dans son premier bâtiment, le Swiss Welding Institute, le Centre professionnel du Nord vaudois (CPNV) ainsi qu’un centre de recherche de la Haute Ecole d’ingénierie et de gestion du canton de Vaud (HEIG-VD). Quelques PME y louent également des locaux. Medicmicro conçoit des dispositifs chirurgicaux et IKRTech s’est spécialisée dans l’étude et le développement de solutions électromécaniques. Enviroscopy est active dans la protection de l’environnement alors que Hemp Eco Systems s’est spécialisée dans la promotion du chanvre comme matériau de construction et d’isolation.

De leurs côtés, les sociétés Christian Lass et Interstrat fabriquent des bracelets de montres. Quant au fabricant de boîtes à musique Reuge, il s’installera dans le deuxième bâtiment du Technopôle. Une cinquantaine d’employés devrait emménager dans ces nouveaux locaux d’ici à la fin de 2015.