Les clients de Swisscom Mobile détiennent un record dont ils pourraient bien se passer: leur facture moyenne est la plus élevée d'Europe. Avec 106 francs par mois, ils devancent très nettement les clients de l'opérateur hollandais KPN (97 francs), deuxième de ce classement. Les clients de Sunrise (78,90 francs) et ceux d'Orange (76,30 francs) sont eux aussi très loin de la moyenne des vingt-cinq pays membres de l'Union (56,70 francs).

Présentée mercredi à Bienne par l'Office fédéral de la communication (OFCOM), la comparaison entre la Suisse et l'Europe des Vingt-Cinq est très instructive. On découvre ainsi qu'avec 61% de parts de marché, Swisscom Mobile est aujourd'hui l'opérateur historique qui a le mieux résisté à la libéralisation, juste derrière le slovène Mobitel. L'OFCOM affirme que la libéralisation a été lancée beaucoup trop tard (1998), ne laissant que peu de place à Sunrise (21% du marché) et Orange (19%). Du coup, affirme l'Office, une concurrence durable et efficace est sérieusement entravée.

Les récentes baisses de prix, lancées par Swisscom et suivies par ses concurrents, ne vont-elles pas améliorer la situation? Peter Fischer, directeur suppléant de l'OFCOM, fronce les sourcils. «Je salue ces baisses, mais elles sont loin d'être spectaculaires. De plus, des mouvements similaires se produisent à l'étranger. Je pense que lors du prochain classement, la Suisse demeurera la plus chère.»

La situation est plus réjouissante dans la téléphonie fixe, où les appels nationaux sont en Suisse parmi les moins chers. Par contre, les appels locaux – pour lesquels une tarification spéciale n'existe plus – sont onéreux. En 2004, 34,6% des consommateurs utilisaient les services d'un opérateur alternatif pour leurs appels nationaux et internationaux. Ils étaient 39% en 2003. Pourquoi ce recul? «De nombreux clients en ont assez de recevoir plusieurs factures d'opérateurs différents, et se concentrent chez Swisscom, analyse Peter Fischer. Cet opérateur a aussi baissé ses tarifs.» L'OFCOM déplore la concentration du marché de la téléphonie fixe. A eux trois, Swisscom, Sunrise et Tele2 en détiennent 90%.

Côté accès Internet à haut débit, la Suisse est numéro trois en Europe avec 17% des ménages équipés. Le câble représente 39% des accès, l'ADSL 61%. Avec 59% du marché de l'ADSL, Bluewin (Swisscom) a amélioré sa part de trois points en un an. L'OFCOM relève que les prix pratiqués en Suisse (en moyenne 49 francs par mois) sont corrects, mais que la largeur de bande offerte (en moyenne 600 kbit/s) est faible. Pas de miracle: sans geste de Swisscom, il faudra attendre l'ouverture du dernier kilomètre, dans deux ans, pour que la situation évolue.