Court-circuit

Téléphones espions, la fin d’un mythe

Une étude menée par la société de cybersécurité Wandera montre que Facebook, Instagram ou encore Snapchat ne nous écoutent pas

C’est l’un des mythes les plus tenaces dans l’univers de la technologie: Facebook nous écoute sans cesse, en activant sans prévenir le micro de notre smartphone, afin d’afficher des publicités directement en lien avec nos conversations. Cette croyance, qui perdure depuis des années, vient de subir un petit coup de canif. Des chercheurs de la société de cybersécurité Wandera ont en effet démontré que les smartphones ne nous espionnent pas via le micro.

Pour ce faire, comme le racontait la semaine passée la BBC, les ingénieurs ont placé un iPhone et un Samsung tournant avec Android dans deux pièces, où ils ont diffusé, durant une demi-heure, des publicités pour de la nourriture pour chats et chiens. Puis ils ont comparé ces téléphones avec deux smartphones identiques placés dans une chambre sans bruit durant trente minutes.