Technologie

Téléphonie mobile et fixe, accès à Internet, télévision: voici comment réduire sa facture

Swisscom lance ce mercredi ses nouvelles offres combinant téléphonie mobile, fixe, accès à Internet et télévision, avec des rabais pouvant atteindre 40 francs par mois et par utilisateur. Sunrise propose aussi une nouvelle offre forfaitaire. Notre guide pratique pour s’y retrouver parmi les centaines d’offres

Depuis ce mercredi 19 avril, les clients de Swisscom ont intérêt à consulter ses nouvelles offres pour la téléphonie mobile, fixe, l’accès à Internet et la télévision. L’opérateur remplace tous ses abonnements fixes et mobiles par une nouvelle grille tarifaire baptisée inOne. A la clé, davantage de prestations, de vitesse et de données. Mais aussi des rabais pouvant aller jusqu’à 40 francs par utilisateur et par mois pour les membres d’une même famille. Swisscom baisse ainsi certains de ses tarifs de plus de 20%. Mais attention: en effectuant des calculs précis, on remarque que l’opérateur, malgré ses nouvelles offres, n’est quasiment jamais le moins cher du marché. Voici un guide pratique pour s’y retrouver.

Les clients de Swisscom peuvent garder leurs abonnements actuels. Mais beaucoup ont intérêt, tout comme certains clients d’opérateurs concurrents, à observer de près la grille tarifaire d’inOne. Swisscom propose de combiner, selon ses besoins, quatre services. Il propose trois offres d’accès à Internet (de 60 à 90 francs par mois), trois offres de télévision (de 5 à 35 francs), trois offres de téléphonie fixe (de 5 à 35 francs) et quatre offres de téléphonie mobile (de 50 à 160 francs par mois).

«Une boussole dans la jungle»

Jusqu’à présent, l’opérateur offrait jusqu’à 20 francs de rabais par mois si l’on combinait plusieurs abonnements. Avec inOne, le rabais maximal de 40 francs mensuel par utilisateur peut être atteint par exemple du moment que trois membres d’un même foyer optent pour un abonnement de téléphonie mobile. L’opérateur a en parallèle doublé la vitesse d’accès à Internet pour ses abonnements de téléphone mobile, ajouté des services de roaming (itinérance) ou encore amélioré ses offres de télévision. En toute modestie, Swisscom affirme qu'«avec inOne, nous avons réinventé l’abonnement». «Avec inOne, nous cherchons non seulement à fidéliser nos clients actuels mais également à séduire de nouveaux clients», affirme Dirk Wierzbitzki, responsable produits et marketing chez Swisscom.

Lire aussi: Les stratégies des opérateurs pour fidéliser leurs clients

Si Swisscom simplifie ainsi son offre tarifaire, la comparaison avec les centaines d’offres de ses concurrents demeure ardue. Pour en savoir plus, «Le Temps» a mandaté le site spécialisé dschungelkompass.ch pour analyser le marché. Quasi inconnu en Suisse romande, ce site, qui signifie littéralement «une boussole dans la jungle», est pourtant l’un des meilleurs pour comparer les offres télécoms – il collabore d’ailleurs régulièrement avec l’association alémanique de défense des consommateurs (SKS). Oliver Zadori, responsable de dschungelkompass.ch, a accepté de chercher les meilleures offres pour quatre profils d’utilisateurs que nous lui avons soumis: un célibataire, un couple sans enfants, un couple avec enfants et un adulte avec un enfant.


Le comparatif: les meilleures offres pour 4 profils de clients

Profil 1: couple sans enfants

Profil 2: adulte avec un enfant

Profil 3: célibataire

Profil 4: couple, deux enfants

Les avantages des petits

Oliver Zadori ne s’est pas contenté d’analyser les offres de Swisscom, Sunrise ou encore UPC (ex-Cablecom). Il a aussi pris en compte les offres de petits opérateurs, tels Coop, M-Budget (actif tant sur le fixe que sur le mobile), Aldi, Wingo ou encore le service de télévision Teleboy. Derrière ces acteurs moins connus du marché des télécoms se trouvent souvent des géants: Wingo est une société appartenant à 100% à Swisscom, M-Budget utilise le réseau de Swisscom, Coop le réseau de Salt et Aldi celui de Sunrise. Et très souvent, ces opérateurs moins connus sont meilleur marché que les grandes marques. «M-budget, Coop et Yallo (ndlr: marque de Sunrise) sont très concurrentiels et possèdent des offres que les trois grands opérateurs Sunrise, Salt et Swisscom ne proposent pas, ou ne veulent pas proposer», abonde Jean-Claude Frick, spécialiste télécoms chez Comparis.

Pour profiter des offres les moins chères, il faut ainsi jongler. Un célibataire devra combiner les services de Wingo et de M-Budget (pour un total de 95 francs par mois), un couple avec deux enfants avec les offres de Coop et Teleboy (249 francs)… Cela permet de payer nettement moins cher que pour les opérateurs classiques, mais cela exige bien sûr de jongler avec plusieurs fournisseurs. On remarque aussi que les prix des opérateurs «classiques» sont proches: ainsi, pour un couple avec deux enfants, la facture mensuelle chez Sunrise et UPC est de 275 francs, contre 290 francs chez Swisscom. En général, ce dernier est plus cher que ses concurrents.

Nouvelle offre de Sunrise

La comparaison n’est bien sûr pas parfaite. Ainsi, UPC – qui possède par ailleurs des offres mobiles très attractives – n’est pas actif sur tout le territoire suisse et certains téléréseaux locaux, tel Netplus, sont parfois meilleur marché. Pour le mobile, Swisscom n’impose pas de limite de volume de données, mais des limites de vitesse, alors que ses concurrents font parfois l’inverse. Nous n’avons pas tenu compte des appels, SMS et de l’accès à Internet à l’étranger: or certains opérateurs incluent ces services dans leurs abonnements. Pour la télévision, le nombre de chaînes, les possibilités d’enregistrement et de visionnage en différé varient sensiblement selon les opérateurs. Enfin, nous n’avons pas tenu compte des promotions tarifaires limitées dans le temps. Et il faut se souvenir que les services de Wingo ne peuvent être commandés que via Internet (avec en plus une «hotline» payante).

Swisscom n’est pas le seul proposer du nouveau. Sunrise vient de lancer une nouvelle offre, baptisée «One», qui propose, pour 139 francs par mois, l’abonnement mobile et fixe (téléphonie, Internet et télévision) le plus complet du marché. Pour l’accès à Internet, le débit le plus important est ainsi proposé en permanence. Et Salt pourrait, de son côté, bientôt entrer sur le marché fixe.

Spécialistes pessimistes

Du coup, les clients sont-ils de plus en plus désireux de changer d’opérateur? «Par rapport à il y a quelques années, les factures ont nettement baissé, estime Pascal Martin, responsable du site spécialisé scal.ch. Rien que pour le mobile, les factures de plus de 150 francs étaient très courantes, uniquement pour téléphoner. Un changement d’opérateur permettait parfois d’économiser beaucoup d’argent. Aujourd’hui un client qui paie 99 francs par mois chez Swisscom, même s’il peut économiser 30% sur sa facture en changeant d’opérateur, ne le fera pas forcément car cela ne représente pas une très grande somme pour la plupart des gens.» Jean-Claude Frick est du même avis: «Nous ne changeons pas de caisse maladie alors que cela nous permettrait d’économiser des centaines de francs par année… Les prix des télécoms ne sont pas si différents d’un opérateur à l’autre. La situation est très différente en Allemagne et en France.»

Publicité