La Suisse, dernier pays d’Europe à proposer de la flexibilité aux pères, vient de voter un congé paternité de dix jours.

Il était temps, car les nouveaux pères se sentent souvent frustrés de retourner rapidement au travail. En effet, ils doivent faire face à des responsabilités parfois discordantes: soutenir leur compagne, s’occuper de leur bébé et maintenir leurs obligations professionnelles. Par ailleurs, ils traversent des changements importants durant la période périnatale qui sont peu reconnus. Les modifications physiques, hormonales et l’évolution identitaire sont maintenant objectivées par les neuroscientifiques mais elles demeurent toujours ignorées au travail.