Le télétravailleur utilise ses propres locaux et, parfois, ses propres instruments (ordinateur). Il expose ainsi des frais. Dans quelle mesure peut-il les déduire de ses revenus?

Le Département fédéral des finances a édicté une ordonnance sur les frais professionnels, qui permet une déduction forfaitaire des dépenses indispensables à l’exercice de la profession par le salarié, soit l’outillage professionnel (y compris le matériel informatique et les logiciels), les ouvrages professionnels ou l’utilisation d’une chambre de travail privée (loyer, chauffage, éclairage, nettoyage).