Il n’y a nul besoin de légiférer en matière de télétravail, avait indiqué en 2016 le Conseil fédéral. Mais ça, c’était avant la pandémie et le recours massif au travail à domicile, qui a amené 34,1% des travailleurs suisses à télétravailler en 2020, contre près d’un quart en 2019 et de façon beaucoup plus occasionnelle.

Aujourd’hui se pose donc la question d’instaurer cette pratique sur le plus long terme dans les entreprises suisses. Mais le travail flexible en termes de lieu n’est pas réglementé par la loi: une réalité que souhaite changer La plateforme, alliance politique des associations d’employés et associations professionnelles indépendantes. Elle compte notamment comme membres la Société des employés de commerce, Employés Suisse mais aussi l’Association suisse des cadres (ASC). Le socialiste zurichois Daniel Jositsch, président de la Société suisse des employés de commerce, a déposé jeudi une motion au parlement allant dans ce sens.