Le télétravail peut avoir l’effet que produisent certaines nouvelles rencontres: quand on ne connaît pas encore très bien la personne, elle nous semble parfaite. Ses défauts ne se révèlent que progressivement.

D’abord, en matière de productivité, le travail à domicile paraît faire ses preuves. En ce sens, Microsoft a publié début avril, pour la deuxième année consécutive, son rapport annuel, le Work Trend Index, pour lequel 30 000 personnes ont été interrogées à travers le monde, dont 1004 en Suisse. La productivité auto-évaluée est restée la même ou a même augmenté chez de nombreux employés. D’autres enquêtes montrent des résultats similaires: celle de Deloitte, parue fin mars, révèle que 47% des personnes interrogées estiment être plus efficaces en travaillant depuis leur domicile qu’avec leurs collègues au bureau.