Le Temps continue à progresser, confortant sa position dans le quatuor des plus grands quotidiens francophones du pays. Il a gagné pas moins de 12’000 lecteurs en un an (+8,8%), à 148’000, selon les dernières données statistiques publiées mardi par l’Organisation de recherches et d’études des médias publicitaires (REMP), lesquelles portent sur la période avril 2008-mars 2009. Par rapport aux chiffres publiés en mars (qui portaient sur avril-septembre 2008), la progression du lectorat ressort en hausse de 5%, soit 7’000 personnes.

24 heures parvient à inverser la tendance baissière constatée il y a six mois et présente des données quasi stables sur un an (–0,4% à 229’000 lecteurs) tandis que la Tribune de Genève affiche une progression de 6% à 159’000. L’érosion en rythme annuel s’est en revanche poursuivie pour Le Matin «semaine» (–13,1% à 246’000) et Le Matin dimanche (–4,4% à 520 ‘000). Du côté des autres journaux, La Liberté recule tandis que Le Nouvelliste, L’Express, L’Impartial et Le Quotidien jurassien progressent. Le Journal du Jura reste stable. Quant à L’Agefi, son audience recule de 7,1% à 13’ 000 lecteurs sur un an.

Les deux gratuits romands – qui vont prochainement fusionner – atteignent désormais leur rythme de croisière. 20 Minutes affiche 526’000 lecteurs (+11,9% en un an) et Le Matin bleu 559’000 (+6,7%). Aux magazines, le lectorat de L’Hebdo régresse de 1,4% à 210’000 – mais progresse par rapport aux chiffres de mars –, alors que Bilan étoffe son cercle de lecteurs de 14,1%.

Outre-Sarine

En Suisse alémanique, le quotidien payant le plus lu reste le Blick (649’000 lecteurs), devant le Tages-Anzeiger (487’000) et la Berner Zeitung (395’000). Ces trois titres sont stables alors que la Neue Zürcher Zeitung voit son audience croître (+5,2% à 306’000).

Dans la presse dominicale, la SonntagsZeitung compte 835’000 lecteurs, la NZZ am Sonntag 492 ‘000 et le SonntagsBlick 891’000.