Les fonds monétaires ne rapportent plus rien ou presque: Swisscanto en tire les conséquences et recommande de revenir sur les actions et les obligations. Pour les actions, la société en mains des banques cantonales préconise de «surpondérer nettement les grandes capitalisations, qui subissent moins fortement les effets négatifs des restrictions de crédit», selon un communiqué publié mardi. Pour les emprunts, une pondération neutre entre les crédits d'entreprise et ceux d'Etat est conseillée. Quant aux matières premières, il faut les sous-pondérer, car si les investisseurs retrouvent le goût du risque prochainement, leurs liquidités devraient aller d'abord «vers les formes de placement traditionnelles». Concrètement, Swisscanto préconise de ne pas laisser plus de 5% de sa fortune dans le marché monétaire, d'allouer 35,6% en obligations en francs, 18,4% en obligations en devises étrangères, 8,2% en actions suisses et 32,8% en actions étrangères. Les informations resteront certes négatives à moyen terme - ce qui pèsera sur les cours - mais les Etats-Unis devraient être amenés à accroître rapidement les fonds injectés dans leurs plans de sauvetage, ce qui ramènera la confiance sur les marchés, explique Swisscanto.LT