Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
La qualité des médias suisses se maintient, selon une étude. 
© Keystone / Franco Greco

étude

«Le Temps» et la «NZZ» en tête des journaux de qualité suisses

L’Association fondatrice pour la qualité des médias en Suisse a analysé 50 médias d’information, estimant qu’ils ont gardé leur niveau par rapport à l’an dernier. «Le Temps» fait partie de ceux qui ont progressé

Cette fois, la Neue Zürcher Zeitung (NZZ) doit partager avec Le Temps sa première place du classement des médias en fonction de leur qualité. C’est ce que révèle la dernière étude de l’Association fondatrice pour la qualité des médias en Suisse, publiée ce matin. Elle a analysé 50 médias d’information, estimant que le niveau s’est maintenu. A quelques exceptions près, certains titres ayant progressé.

C’est le cas du Temps, qui gagne 5 points et rejoint ainsi le quotidien zurichois en tête de tous les médias suisses avec un total de 80 points sur 100. Suivent le site nzz.ch, Der Bund et letemps.ch. Publiée tous les deux ans, l’étude se base à la fois sur son examen des contenus publiés et sur un sondage auprès de la population pour établir le classement.

Lire aussi: Médias électroniques: un projet de loi qui oublie la presse écrite

L’étude des contenus montre une «détérioration de la qualité de la couverture médiatique» de manière générale, selon son communiqué. Le sondage, lui, dit l’inverse: «La population semble percevoir des améliorations dans la majorité des cas» en particulier en Suisse romande. «Dans le cadre de la fusion et de la fermeture des rédactions, la crise des médias en Suisse romande s’aggrave. Manifestement, cette évolution amène le public à faire preuve de solidarité, ce qui se traduit par une perception de la qualité améliorée», estiment les auteurs.

Confiance dans la SSR

Léman Bleu, Le Matin Dimanche et Le 12h30 de la RTS font partie des médias qui progressent le plus. Autre titre romand analysé, 24 Heures a perdu des points sur la qualité, mais se maintient à la 7e place du classement des quotidiens. 15 des 50 titres analysés voient leur qualité diminuer. Selon l’association, «les facteurs déterminants sont une orientation thématique moins équilibrée et une réduction des articles de fond».

Parmi la presse dominicale et les magazines, c’est la NZZ am Sonntag qui se classe numéro un, suivie de Die Wochenzeitung et de la Weltwoche, Le Matin Dimanche arrivant 6e. Lematin.ch a ravi la première place à 20minuten.ch dans la catégorie tabloïds et journaux gratuits, tandis que des émissions de la SRF occupent les trois premières places dans la catégorie radio et télévision. Les auteurs de l’étude notent d’ailleurs que toutes les productions de la SSR sont vues d’un meilleur œil par la population: «Il paraît évident qu’il s’agit d’un signe de confiance de la part de la population dans le contexte de l’initiative «No Billag».

Pas tous les médias n'ont été passés au crible. Les auteurs ont considéré La Liberté, La Tribune de Genève et les journaux du Jura, par exemple, comme pas assez suprarégionaux ou n'ayant pas un tirage suffisamment important. 

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)