L’Inde connaît la pire récession économique de son histoire, mais espère rebondir avec une croissance de 11% au cours de l’exercice budgétaire 2021-2022, qui commence en avril. Le sous-continent enregistre une accalmie spectaculaire sur le front de la pandémie de Covid-19, qui a terrassé son économie au moment du confinement national imposé sans préavis à partir du 25 mars 2020, entraînant un chômage massif dans les petites et moyennes entreprises, et l’appauvrissement des migrants. Le pays, qui totalise 10,7 millions de cas, plus de 154 000 morts, n’a comptabilisé, lundi 1er février, que 8635 cas, alors que la plupart des restrictions ont été levées depuis l’été 2020.