Ironie? Il y a quelques années, Elon Musk était la cible de hackers qui sponsorisaient des posts sur Twitter faisant croire que le célèbre entrepreneur offrait des bitcoins. Ces derniers jours, c’est pourtant bien lui qui offrait son soutien à la cryptomonnaie. Dans sa bio de Twitter, il a laconiquement affiché fin janvier #bitcoin, ce que beaucoup ont interprété comme sa foi dans la monnaie. Un hashtag qui a depuis disparu – provoquant une rechute de la monnaie – du compte suivi par 46,1 millions de personnes.

Mais c’est surtout l’annonce de l’entreprise qu’il dirige, Tesla, d’investir 1,5 milliard de dollars (environ 1,35 milliard de francs) dans le bitcoin qui l’a fait bondir à un nouveau record. Lundi après-midi, la cryptomonnaie atteignait un plus haut à 44 100 dollars. Le constructeur automobile a également annoncé vouloir l’accepter comme moyen de paiement, dans un message cette fois plus traditionnel: sa décision apparaît dans un document accessible en ligne que Tesla a transmis à la SEC, le gendarme des marchés américains.