Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Les batteries de Tesla installées dans la centrale électrique de Mira Loma, en Californie.
© Patrick T. Fallon / Bloomberg

Energie

Tesla lance une course aux batteries géantes

Confronté à des pénuries d’électricité, l’Australie a demandé à la société d’Elon Musk de l’aider à la stocker. L’augmentation des énergies renouvelables dope la demande pour les batteries, marché sur lequel Tesla n’est de loin pas la seule

L’Australie vit un paradoxe énergétique. C’est le premier exportateur mondial de charbon, qui lui permet aussi de produire plus de 60% de son électricité. Mais c’est aussi un pays dont le réseau électrique est fragile et qui s’est montré plusieurs fois incapable de satisfaire la demande lors de pics de consommation. En février, l’Etat d’Australie méridionale avait subi un black-out complet – dû notamment à des tempêtes –, cinq mois après un premier incident. Ces problèmes pourraient être en partie résolus par d’immenses systèmes de batteries, dont Elon Musk, directeur de Tesla, a annoncé vendredi l’installation.

Lire aussi: La demande pour le lithium déclenche une ruée vers «l’or blanc»

Spécialisée dans les voitures électriques haut de gamme, la société californienne veut aussi se faire une place sur le marché des batteries domestiques et industrielles. Elle a lancé en 2015 son système Powerwall pour stocker, chez soi, l’électricité produite par les panneaux solaires de sa maison. En Californie, Tesla a installé au début de l’année un pack de batteries industrielles («Powerpacks») pour la station électrique de Mira Loma, d’une capacité de 80 MWh, pour un coût estimé de 100 millions de dollars (97 millions francs). 

Livraison en 100 jours

A Jamestown, à 230 kilomètres au nord d’Adelaide, l’installation sera la plus grande au monde, avec une capacité de stockage de 100 MWh, de quoi approvisionner 30 000 ménages. Le système sera couplé à un parc éolien. «Vous pourrez charger les batteries lorsque vous aurez trop d’électricité et lorsque le coût de production sera très bas, a affirmé Elon Musk à Adelaide. Et les décharger lorsque les coûts de production seront élevés. Cela abaissera les coûts pour les clients et améliorera l’efficacité du réseau». Tesla s’est engagé à livrer ses batteries en 100 jours, sans communiquer de prix. Si ce délai ne devait pas être respecté, le système ne sera pas facturé.

Selon un analyste de Bloomberg New Energy Finance, «ce sera le plus grand système de batteries lithium-ion au monde. Mais la concurrence pour être numéro un est serrée, puisque des projets de taille similaire sont prévus en Australie, au Canada et au Japon». Récemment, un analyste indépendant, Michael Barnard, affirmait sur le site Quora que cette installation «allait résoudre les problèmes de l’Australie pour l’année prochaine. […] Tesla a besoin de dérocher de gros contrats comme tête de pont, donc la société va être agressive sur les prix». Selon le spécialiste, des batteries d’une capacité totale de 100 MWh correspondent à peu près à des batteries pour mille voitures Tesla.

Nombreux concurrents

La société d’Elon Musk est la plus médiatisée sur le marché des batteries. Mais elle fait face à de nombreux concurrents. Ainsi, plus de 90 entreprises avaient soumis une offre fin 2016 lorsque l’Etat d’Australie méridionale avait lancé un appel. Zen Energy, Lyon Group ou encore Carnegie Clean Energy sont les compétiteurs les plus importants de Tesla. Lyon Group, basé en Australie, construit déjà plusieurs systèmes de batteries dans le pays.

Malmenée en bourse cette semaine – avec notamment une baisse de 7,2% mercredi et de 5,5% jeudi –, l’action de Tesla progressait de 2% vendredi à l’ouverture de Wall Street, à 315 dollars.


Lire également:

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)