Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Stand Tesla au salon de l'auto de Genève en 2016. 
© ULI DECK

Automobile

Tesla ne sera pas présent au Salon de l’auto de Genève

Le constructeur américain, qui était présent au Salon de l’auto depuis plusieurs années, a décidé de renoncer à exposer ses modèles à Genève

Le constructeur Tesla s’est désisté. Il ne sera pas présent parmi les 180 exposants qui ont réservé des surfaces au Salon de l’automobile à Genève qui s’ouvrira le 9 mars pour dix jours. «Ils ne nous ont pas donné de raison», explique André Hefti, directeur du Salon de l’auto.

L’ancien directeur de Renault Suisse a tout de même sa petite idée: «Tesla n’était pas non plus présent au salon automobile de Détroit, incontournable pour les constructeurs américains. Je pense qu’ils ont désormais une stratégie marketing axée sur la vente dans des expositions ou des manifestations ad hoc, et plus du tout orientée sur leur présence dans les salons automobiles qui sont d’abord une vitrine des nouveaux modèles avant d’offrir de la vente directe de voitures.»

La marque Alpine présente

André Hefti raconte ce qu’il a récemment vu à Las Vegas où Tesla était présent sur une grande place au centre de la ville, près du stade de hockey sur glace, pour proposer des essais directs de ses véhicules aux clients sportifs intéressés. «Mais, souligne-t-il, Alpine est un nouvel exposant qui remplace Tesla au Salon de l’auto cette année.»

Lire aussi:  Tesla s’engage dans une course contre la montre

Le Salon de Genève a loué des surfaces nettes de quelque 77 300 mètres carrés, sur plus de 81 000 demandés. La surface totale est restée inchangée comparé à 2016, soit 106 000 mètres carrés. Les organisateurs attendent entre 650 000 et 700 000 visiteurs. Ils annoncent 99 premières mondiales, mais une trentaine seulement sont précisées dans la liste officielle actuelle. «Le chiffre de 99 est correct, mais les constructeurs exigent de plus en plus souvent un embargo auquel nous sommes tenus», explique André Hefti.

Parmi les nouveaux modèles déjà annoncés mais pas encore publiés figurent le renouveau de l’Alpine Renault, dont les formes font un peu penser à son aïeule, un nouveau modèle de McLaren, la Ferrari 8R, et, pour sortir des modèles sportifs, une Opel Insignia et un nouveau modèle de Ford Fiesta. Le marché automobile suisse devrait se tasser cette année et passer de 305 000 véhicules neufs vendus, contre 317 000 l’an dernier, selon les dernières prévisions de la faîtière des importateurs de voitures auto-suisse.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)