Technologie

Tesla promet un «Autopilot» plus perfectionné

Le système d’assistance à la conduite a récemment vu son prix augmenter

Tesla ne renonce pas. Deux mois après l’annonce d’un accident mortel lié à l’utilisation de son système de pilotage automatique (Autopilot) aux Etats-Unis, la pression semble diminuer sur Tesla. Alors que l’enquête se poursuit, le fabricant de voitures électriques haut de gamme poursuit le développement de ce service.

Lire aussi: Objectif 2020 pour les voitures autonomes

Il y a quelques jours, Elon Musk, directeur de Tesla, annonçait la mise à disposition imminente des versions 8.0 et 8.1 de son logiciel embarqué. Les Tesla, qui se mettent à jour via Internet un peu comme des smartphones, devraient ainsi mieux tirer parti des radars situés dans la carrosserie. Pour l’heure, ce sont surtout les caméras qui sont utilisées lorsque le système de pilotage automatique est activé. Selon Elon Musk, si l’installation des caméras, radars et sonars est relativement aisée dans le véhicule, l’amélioration des logiciels les utilisant prend du temps.

Vers des Tesla 100% autonomes

Aujourd’hui, environ 90’000 Tesla sont équipées, à travers le monde, du système Autopilot, qui avait été lancé fin 2015. Le fabricant de voitures affirme que ce système a été utilisé sur près de 200 millions de kilomètres par ses clients avant qu’un accident ne se produise. A terme, Elon Musk veut rendre ses voitures totalement autonomes – pour l’heure, il enjoint ses clients à garder les mains sur le volant, Autopilot étant présenté comme étant toujours en phase de test (version bêta). La législation suisse et américaine impose aussi au conducteur de rester en tout temps maître de son véhicule.

Pour mémoire, le système Autopilot permet de déboîter, sur autoroute, d’un clic de clignotant. Il permet aussi à la voiture de suivre le véhicule qui le précède en se fiant notamment au marquage au sol.

Ce système Autopilot vient par ailleurs de voir son prix augmenter. Tesla a décidé de faire payer désormais cette option 3000 dollars, soit 500 dollars de plus qu’auparavant, pour les clients qui choisissent Autopilot lors de la commande de leur véhicule. Si Autopilot doit être installé sur un modèle déjà en circulation, le coût est de 3500 dollars.

Publicité