Cette année pourrait être décisive pour Tesla. Le fabricant américain de voitures électriques haut de gamme a plusieurs promesses à tenir envers ses clients et ses actionnaires. Sous pression pour augmenter sensiblement sa production et lancer un nouveau modèle moyen de gamme, il a publié dans la nuit de mardi à mercredi ses chiffres pour 2016. Une année pour laquelle Tesla n’a pas réussi à atteindre ses objectifs.

Et pourtant, tant la production que les ventes ont décollé en 2016. Ainsi, 64% de voitures de plus qu’en 2015 ont été produites en 2016, soit 83 922 modèles, dont 24 882 pour le seul quatrième trimestre. Mais Tesla, qui comptait initialement vendre entre 80 000 et 90 000 voitures l’année passée, avant de se rabattre sur le chiffre de 80 000, n’a pas atteint ces objectifs. Ainsi, 76 230 modèles ont été livrés à des clients. De nombreux modèles n’ont ainsi pas pu être remis à leurs propriétaires. Dans un communiqué, Tesla évoque des problèmes de transport et affirme que dans certains cas «le client n’a pas pu prendre possession» de sa voiture, sans donner de détail. La production a également été freinée par l’installation du système Autopilot, par défaut, dans tous les véhicules.

Quintupler la production

Environ 6400 véhicules étaient en transit ces dernières semaines et Tesla affirme que ces véhicules seront comptabilisés dans les résultats du premier trimestre 2017. Elon Musk, directeur du fabricant, n’a pour l’heure pas révélé d’objectifs de production et de vente pour cette année. Mais il a à plusieurs reprises insisté sur l’importance d’atteindre une capacité de production de 500 000 véhicules d’ici 2018. Aucune mention de ce chiffre ne figurait dans le communiqué publié la nuit dernière.

Cette année devrait voir le début de la production du «Model 3» de Tesla. Pour l’heure, plus de 400 000 personnes ont versé chacune 1000 dollars pour précommander ce modèle dont le premier prix devrait se situer aux alentours de 35 000 dollars. Soit moitié moins cher que les modèles S et X en vente actuellement. Mais de plus en plus d’analystes doutent que les premiers clients du «Model 3» soient servis cette année. Dans une note publiée mardi, un analyste de Barclays écrivait qu’il y avait actuellement «un risque élevé de faux pas» qu’il sera «difficile de tenir les délais» et que le problème des coûts demeurera important. Selon cet analyste, il est hautement probable qu’un report des ventes de «Model 3» sera annoncé cette année, avec aucune voiture livrée en 2017.

Action en hausse

Pour l’heure, Tesla demeure ainsi un petit fabricant (à titre de comparaison, Bloomberg note que Ford avait vendu, sur le seul mois de novembre, 72 089 pick-up de sa série F). Mais les investisseurs semblent conserver leur confiance en Elon Musk. Après avoir abandonné 11% en 2016, l’action du fabricant gagnait 3% à l’ouverture de Wall Street mercredi. Mais le titre, qui a bondi de plus de 600% en cinq ans, pourrait être affecté si de mauvaises nouvelles liées à la production devaient être annoncées ces prochaines semaines.

Lire aussi: Faraday Future dévoile son 1er modèle pour concurrencer Tesla en 2018