Cryptovalley

Tether, la banque centrale de l’économie décentralisée?

A l’instar des monnaies traditionnelles, l’économie numérique possède un mécanisme permettant d’émettre et d’injecter de nouvelles liquidités sur ses places de marché

La volatilité du cours du bitcoin est souvent citée comme la raison principale des sceptiques qui refusent la dénomination de «monnaie» à cette nouvelle classe d’actif numérique. En effet, les fortes variations de prix subies à répétition par les cryptomonnaies soulèvent des questions sur l’inconvenance de leur usage en tant qu’outil transactionnel. La majorité des acteurs économiques ne pouvant tolérer le risque de change associé à ces actifs, une solution a émergé afin de limiter ces fluctuations: le tether.

Lire également: Le ripple, la cryptomonnaie qui éclipse le bitcoin

Une solution pour combattre la volatilité des cryptomonnaies

On l’appelle le «dollar numérique». Cette cryptomonnaie, basée sur un protocole permettant de créer et de gérer de manière centralisée la quantité en circulation d’une nouvelle monnaie numérique, est liée au cours de son homologue vert via un système de réserve. Ainsi, pour chaque unité de tether nouvellement issue, un dollar – bien tangible – doit être déposé sur un compte bancaire afin de garantir la convertibilité entre les deux entités, et donc l’équilibre entre le cours du tether et celui du dollar. Ce système offre donc une échappatoire à la volatilité des cryptomonnaies, tout en évitant le long et coûteux processus de conversion entre monnaies numériques et monnaies traditionnelles.

Lire aussi: Et si la vraie valeur du bitcoin était nulle?

Néanmoins, ce mécanisme est aujourd’hui controversé et soulève de nombreuses questions, tant à propos de sa gouvernance qu’au niveau de sa viabilité sur le long terme. Il est aujourd’hui avéré que Tether Limited, organe faisant office de «banque centrale» de l’économie décentralisée, est opérée par les mêmes individus que l’une des plus importantes plateformes d’échange de monnaies numériques, Bitfinex.

Bien que la société émettrice confirme posséder un montant en dollars équivalent au nombre de tethers en circulation, il est aujourd’hui impossible de savoir si celle-ci détient réellement ces réserves

Ainsi, les gérants de cette place de marché peuvent décider à tout moment d’injecter de nouvelles liquidités dans l’économie numérique. Depuis le mois d’avril 2017, ce sont plus d’un milliard de nouveaux tethers qui ont été infusés sur les plateformes d’échanges via ce processus. Mais rappelez-vous: chaque tether nouvellement émis devrait impérativement être soutenu par le dépôt d’un billet vert dans une réserve afin d’assurer la pérennité de ce système. Bien que la société émettrice confirme posséder un montant en dollars équivalent au nombre de tethers en circulation, il est aujourd’hui impossible de savoir si celle-ci détient réellement les réserves dont elle prétend disposer.

Autre élément inquiétant, Bitfinex s’est récemment vu confisquer et fermer sa ligne bancaire et a, dans la foulée, modifié ses conditions générales de sorte qu’il n’existe aujourd’hui plus d’obligation de la part de sa société sœur d’échanger des tethers contre des dollars…

Un problème centralisé dans une solution décentralisée

Le cas du tether est emblématique des défis auxquels fait face l’économie décentralisée. La blockchain, technologie sur laquelle repose la majorité des monnaies numériques, promet de redéfinir les échanges économiques en remplaçant le facteur de la confiance, se substituant ainsi aux intermédiaires traditionnels.

Lire aussi: Et si la vraie valeur du bitcoin était nulle?

Mais tant qu’un acteur centralisé sera en mesure de manipuler l’information et d’en tirer profit, l’utilité première de la blockchain en tant que créatrice de confiance ne pourra être pleinement exploitée. Le véritable défi consistera à se débarrasser de ces systèmes centralisés afin d’offrir de véritables solutions, en adéquation avec l’esprit de cette nouvelle économie. Des solutions qui passeront forcément par la décentralisation.

Publicité