Entre Tidjane Thiam et les élites zurichoises, ça ne passe plus. Le patron de Credit Suisse fait la une de la presse alémanique à intervalles réguliers depuis que le scandale des filatures a éclaté fin septembre. Deux enquêtes indépendantes ont assuré que le Franco-Ivoirien ne savait rien de la surveillance de l’ancien chef de la gestion de fortune, Iqbal Khan, parti chez UBS, ni de celle de l’ancien chef des ressources humaines.