Internet sous le règne de TikTok. L'application du groupe chinois ByteDance arrive en tête du classement des sites les plus visités en 2021, selon la société américaine de services cloud Cloudflare. Elle passe devant le mastodonte Google, un bond spectaculaire. En 2020, elle devait se contenter d'une septième place, derrière Google, Facebook, Microsoft, Apple, Netflix et Amazon. Plébiscité par les jeunes, TikTok est devenu un espace numérique incontournable à la faveur de la pandémie. Sa mécanique accroche le regard: les utilisateurs reproduisent des chorégraphies et mises en scène virales pour séduire leur communauté. Les contenus sont diffusés en boucle, en fonction des préférences de l'internaute. La chercheuse française Laurence Allard parle d'une d’«algo-ritournelle», une ritournelle orchestrée par l’algorithme. Fort de ce principe, TikTok revendique un milliard d'utilisateurs actifs mensuels dans le monde.

Sa popularité est d'autant plus impressionnante qu'elle subit les foudres de l'Inde, qui était autrefois son premier marché mondial. Les autorités locales ont interdit son utilisation en janvier. Le communiqué de Cloudflare ne précise pas si le trafic de TikTok inclut celui de Douyin, son application sœur en Chine, indique le média américain Quartz. Le service de ByteDance a cristallisé les tensions entre la Chine et les Etats-Unis, notamment sous la présidence de Donald Trump. L'ancien président américain avait tenté de bannir TikTok sur le sol américain, en vain. L'administration de son successeur, Joe Biden, examine les relations qu'entretient TikTok et d'autres applications basées à l'étranger avec des gouvernements hostiles aux Etats-Unis. Les résultats de l'enquête devraient être annoncés dans les prochaines semaines.


A ce sujet: