Le groupe de médias et de cinéma Time Warner (HBO, CNN, studios Warner Bros) va prendre une participation de 10% dans Hulu, confirmant ses ambitions dans la vidéo en ligne en pleine refonte du paysage audiovisuel américain.

Lire aussi: Time Warner, des contenus à 80 milliards

Time Warner a investi 583 millions de dollars dans ce service de vidéo en streaming, qui rivalise aux Etats-Unis avec Netflix et Amazon, et il n’aura pas de rôle actif dans sa gouvernance, ont précisé ses dirigeants lors d’une téléconférence avec des analystes.

Les autres actionnaires de Hulu, à parts quasi égales, sont le géant des médias et du divertissement Disney, le groupe de la famille Murdoch 21st Century Fox et le câblo-opérateur Comcast, propriétaire de NBC Universal.

Davantage de programmes sur Hulu

«Cet investissement va comme un gant avec notre stratégie», a affirmé son PDG, Jeff Bewkes, aux analystes. «Il augmentera l’exposition du groupe à la croissance des services en ligne, et il donnera à Hulu davantage de ressources pour proposer aux consommateurs davantage de programmes et davantage de choix, favorisant la concurrence et l’innovation parmi à la fois les services de vidéo à la demande et les services de retransmission de chaînes de télévision.»

L’accord annoncé mercredi prévoit ainsi également qu’une série de chaînes de Time Warner (dont TNT, TBS, CNN, Cartoon Network) soient disponibles sur un nouveau service de télévision en direct par internet que Hulu compte lancer début 2017.

La chaîne à péage HBO, qui avait lancé l’an dernier son propre service de vidéo en streaming sur abonnement (HBO Now), n’est pour l’instant pas concernée, mais son patron Richard Plepler a évoqué «des conversations constructives».

Des contenus TV en direct sur Internet

«Hulu est en discussions actuellement avec un certain nombre de fournisseurs potentiels» de contenus, a indiqué de son côté James Murdoch, le directeur général de 21st Century Fox, mais «il n’y a pas de discussions au sujet d’investisseurs supplémentaires», a-t-il assuré.

En entrant au capital de Hulu, Time Warner confirme ses ambitions dans la vidéo en ligne au moment où les grands groupes américains de télévision expérimentent différentes formules pour s’adapter au nouveau paysage audiovisuel bouleversé par le streaming.

Hulu permet aujourd’hui à plus de 11 millions d’abonnés de visionner en ligne des programmes à n’importe quel moment de la journée, avec et sans publicité. Avec son offre supplémentaire prévue pour 2017, il aura un modèle hybride avec, d’un côté, des programmes à la demande et de l’autre, des contenus TV en direct sur Internet.

S’adapter à de nouveaux modes de consommation

Ses principaux rivaux Amazon et Netflix ont entre autres choisi d’investir massivement dans la production de contenus originaux.

Comme le reste de ce secteur, Time Warner est confronté à une migration des téléspectateurs de la télévision traditionnelle vers les offres en ligne, souvent moins coûteuses que les traditionnels forfaits de chaînes du câble et du satellite.

C’est pour s’adapter à ces nouveaux modes de consommation que le groupe avait lancé HBO Now, et commencé à incorporer certaines de ses chaînes dans de nouveaux bouquets «allégés» proposés directement sur Internet par Sling TV ou Sony Vue.