Tingyi rejoint les leaders de la grande consommation

Classement Le groupe chinois, spécialiste des nouilles, a doublé ses ventes en cinq ans

Encore très loin des leaders mondiaux, comme Nestlé ou PepsiCo. Il n’empêche. Petit à petit, le groupe chinois Tingyi, spécialiste des nouilles instantanées, tisse sa toile et étend ses activités. Pour preuve, il vient de faire son entrée dans le Top 50, en termes de chiffre d’affaires, des champions mondiaux de la grande consommation. C’est la première fois qu’un groupe de l’Empire du Milieu se fait une place dans ce panthéon mondial, établi par le cabinet de conseil OC&C et publié la semaine dernière.

Et ce n’est certainement pas terminé au vu de la croissance du groupe. Ses ventes ont ainsi doublé depuis 2009, pour atteindre l’an dernier 10,9 milliards de dollars. Il faut dire que ses produits sont consommés partout en Chine. Au niveau des articles de grande consommation, ses nouilles «Master Kong» sont carrément la marque la plus connue dans le pays. Plus de 90% des familles chinoises en auraient consommé l’an dernier, selon Kantar Worldpanel. En 2011, TNS avait calculé qu’elle était la deuxième marque la plus valorisée en Chine, derrière Sony, rappellent Les Echos. Tingyi détiendrait plus de 50% du marché des nouilles en Chine.

La société n’a pas forcément encore totalement maîtrisé l’art de construire une marque mais elle a bâti son succès avec des produits spécifiquement fabriqués pour son marché local, avec une distribution intelligente, s’enthousiasme le site spécialisé Grocer. Ce dernier parle d’une «leçon» donnée à certaines multinationales. Beaucoup d’entre elles essaient d’implanter des marques de manière globale, tout en brandissant des spécificités régionales au niveau du marketing mais sans changement significatif par rapport au produit d’origine. «Les acteurs locaux sont en train de voler des parts de marché au détriment des grands groupes», estime le site.

Diversification

Récemment, le Financial Times constatait toutefois un ralentissement de la consommation de ce type de produits et d’une baisse des marges. C’est la raison pour laquelle, et aussi pour diversifier ses revenus, que la société basée à Tianjin s’est lancée dans les boissons. Et avec une certaine réussite pour l’entreprise cotée à la bourse de Hongkong depuis 1996. A tel point que cette division pèse déjà près de 60% des ventes, avec une croissance l’an dernier de 27%. De quoi susciter l’intérêt de PepsiCo, avec qui Tingyi a signé un partenariat. Le groupe américain a pris 5% de cette branche, en échange de 24 usines et de la distribution de ses marques de boissons gazeuses.