Industrie

Le titre Leclanché suspendu à la Bourse suisse, après un incendie

La Bourse a suspendu le titre du fabricant de batteries d'Yverdon ce lundi après-midi sans donner d'explication. Mais l'explosion de batteries chez Leclanché dans la matinée a provoqué un incendie. Pas de blessé mais une cinquantaine de personnes ont été évacuées 

La Bourse suisse a suspendu lundi après-midi le titre du fabricant vaudois de batteries Leclanché du négoce jusqu'à nouvel ordre. L'opérateur de la Bourse, SIX Swiss Exchange, l'a annoncé dans un communiqué.

Avant la suspension de séance, le titre Leclanché perdait 2,43% dans un marché en hausse. La Bourse suisse n'a pas donné d'explication sur la suspension de cette action et le spécialiste des solutions de stockage d'énergie était inatteignable, mais Leclanché a été victime lundi en milieu de journée d'un incendie à la suite de l'explosion d'une ou plusieurs batteries.

Vers 11h35, une explosion, puis un incendie se sont produits dans l'entreprise fabriquant des batteries industrielles, à Yverdon-les-Bains. L’entier du personnel œuvrant dans le bâtiment a été évacué. De même, les enfants et le personnel d’encadrement d’une école privée, ainsi que les employés d’une société occupant des locaux jouxtant le bâtiment sinistré ont été évacués. Bien que rapidement sous contrôle, le sinistre occupait toujours les sapeurs-pompiers en fin d’après-midi. L’intervention sur site devant se prolonger dans la soirée, tout comme les perturbations liées.

50 personnes évacuées

Au total, une cinquantaine de personnes, adultes et enfants, ont fait l’objet d’une prise en charge sanitaire et de contrôles médicaux. Treize ont été acheminées pour des contrôles dans les Hôpitaux de Payerne et Yverdon-les-Bains, dont un sapeur-pompier qui a dû être hospitalisé suite à une électrocution lors de l’intervention.

Cette explosion a nécessité l'intervention d’un important dispositif de secours. Le détachement poste médical avancé (DPMA) a été engagé, tout comme un équipage du SMUR, une équipe du soutien sanitaire opérationnel (SSO) et de plusieurs ambulances. Du côté du service du feu, les sapeurs-pompiers du Service de défense incendie et secours (SDIS) régional du Nord vaudois et un inspecteur de l'Établissement cantonal d'assurances contre l'incendie (ECA) ont été mobilisés. Plusieurs patrouilles de la Police Nord vaudois et les gendarmes du Centre de gendarmerie mobile d’Yverdon-les-Bains ont coordonné leur action avec l’appui des inspecteurs de la Police de sûreté. Le personnel de la Protection civile d’Yverdon-les-Bains a assuré un soutien logistique et opérationnel au profit de l’ensemble des intervenants. Se sont également déplacés sur les lieux deux collaborateurs de la Direction générale de l’environnement. Au total près d’une centaine d’intervenants ont été mobilisés pour la gestion de cet événement.

Le procureur de service a été renseigné. Il s’est rendu sur place et a ouvert une enquête. Les investigations pour déterminer les causes de cette explosion sont menées par les spécialistes du groupe incendie, en collaboration avec les gendarmes et les inspecteurs de la brigade police scientifique.

Publicité