Zurich Financial Services (ZFS) a dégagé un bénéfice net en recul en 2010, à 3434 millions de dollars contre 3963 millions un an plus tôt. Le bénéfice opérationnel (Business Operating Profit - BOP) accuse pour sa part une baisse de 13%, à 4875 millions, contre 5593 l’année précédente, comme l’indique jeudi la compagnie d’assurance zurichoise.

Après avoir ouvert en petite hausse, l’action ZFS était en net repli en fin de matinée, dans un marché également orienté à la baisse. Les analystes évoquent des prises de bénéfices, après la bonne performance du titre depuis décembre dernier. Les résultats 2010, légèrement supérieurs aux attentes, ont pourtant été jugés solides, et la hausse du dividende est plus élevée que prévu.

Le conseil d’administration du groupe propose le versement d’un dividende en légère hausse de un francs, à 17 francs par action au titre de l’exercice sous revue. Dans l’assurance dommages, ZFS affichait un ratio combiné de 97,9 % à fin 2010, contre 96,8% en 2009, et des fonds propres de 31 984 millions de dollars, contre 29 304 l’année précédente.

Avec ces chiffres, ZFS a légèrement dépassé les attentes des analystes pour ce qui est du bénéfice. Le ratio combiné est lui conforme aux prévisions. Le consensus avait projeté un bénéfice net de 3381 millions de dollars, un BOP de 4832 millions et un ratio combiné de 97,9%. Les fonds propres étaient attendus à 31 299 millions.

Chiffre d’affaires en baisse de 3%

Le chiffre d’affaires du groupe, soit les primes brutes, les émoluments de polices et les taxes de management, s’est contracté de 3% à 67,7 milliards. En monnaies locales, il reste inchangé. Les primes brutes de l’assurance dommages (General Insurance) ont aussi reculé de 3% à 33,1 milliards de dollars. Dans le secteur vie (Global Life), elles ont grimpé de 6% à 27,7 milliards.

Le rendement des fonds propres par rapport au BOP est de 12,9%, contre 17,2 % en 2009, soit sous l’objectif des 16% visé. Le rendement par rapport au bénéfice net ressort à 11,4% contre 16,1 % l’année précédente. ZFS annonce par ailleurs un taux de solvabilité de 243%, contre 245% à fin septembre, et un rendement de placements en capital en hausse de 90 points de base sur un an à 4,1%.

Les dirigeants de l’assurance expliquent que ces résultats sont la conséquence de la réorientation du groupe vers davantage de rentabilité. L’exercice 2010 a été marqué par un nombre élevé de sinistres et de dégâts dus aux intempéries. Le montant estimé de la charge pour les inondations survenues en Australie est de 100 millions de dollars avant impôts pour l’an passé. Celui de début 2011 sera plus élevé encore.