Industrie

Tornos retrouve les chiffres verts au premier semestre

Le fabricant prévôtois de machines-outils a dégagé un bénéfice net de 0,3 million de francs, après une perte de 3,5 millions sur les six premiers mois de 2016

Tornos a retrouvé la zone bénéficiaire au cours des six premiers mois de l'année, fort d'une hausse importante des entrées de commandes. L'entreprise affiche un bénéfice de 0,3 millions de francs.

Le chiffre d'affaires net a progressé de 17,5% sur un an, à 82,1 millions de francs. «Après un début d’année encore quelque peu hésitant, la demande a bien progressé depuis mars, dans toutes les régions et pour toutes les lignes de produits», souligne mardi l'entreprise sise à Moutier (BE) dans un communiqué. Les perspectives sont «clairement favorables» pour la suite.

Sur les six premiers mois de l'année, les entrées de commandes ont augmenté de quasiment deux tiers (64,7%) par rapport à la même période de 2016, à 103,2 millions de francs. Elles ont même bondi de 98% dans le secteur des machines.

Lire aussi: Perte de 3,5 millions de francs pour Tornos au premier semestre

Le remaniement et l’élargissement de la gamme de produits ont permis au groupe de renforcer sa position sur ses différents segments de marché et régions, relève le communiqué.

L'horlogerie pas encore au beau fixe

Dans le détail, la croissance a repris sur le principal marché de l'entreprise prévôtoise, l'industrie automobile, après les incertitudes et les investissements jugés «très prudents» l'année passée. La demande en biens d'équipement a fortement progressé, notamment dans le segment de prix supérieur.

La demande en biens d'équipement haut de gamme a également bien évolué dans les segments des techniques médicales et dentaires ainsi que de l'électronique. «Seule l'industrie horlogère ne présente pas encore de revirement de tendance», avertit Tornos.

Globalement, le carnet de commandes a connu une progression d'environ 75% depuis fin 2016. Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) s'est chiffré à 1,7 million de francs, contre une perte de 2,4 millions sur les six premiers mois de l'an dernier.

Confiance de mise pour l'avenir

Pour la suite, Tornos entend encore renforcer les mesures ciblées de gestion de sa chaîne d'approvisionnement entamées début 2015. Une «partie considérable de l'usinage de composants» est désormais confiée à des tiers. Ces activités seront intensifiées au cours du second semestre.

Le groupe basé à Moutier compte en outre investir dans des technologies d'usinage ultra-modernes pour produire plus efficacement ses composants clés et ses petites séries stratégiques. Il s'estime «bien préparé pour continuer à profiter de la hausse de la demande sur ses principaux marchés».

La direction de l'entreprise s'est d'ailleurs montrée très optimiste devant les perspectives macroéconomiques et les prévisions d’évolution «clairement favorables» pour le secteur des machines en Suisse. Par conséquent, le groupe, qui comptait fin juin 641 employés (équivalents plein temps, +1,6%), table sur un EBIT et un résultat net positifs pour l'ensemble de l'année.

Publicité