Tornos a subi de plein fouet les effets de la crise l’an dernier. Le fabricant de machines-outils de Moutier (BE) a vu son chiffre d’affaires plonger de 56,5% pour s’inscrire à 114,4 millions de francs.

Les entrées de commandes ont dégringolé de 63,2% à 85,5 millions, a indiqué l’entreprise mardi dans un communiqué. Toutes les régions et tous les segments de marché dans lesquels Tornos est actif ont été en récession pendant la totalité de l’année 2009, précise le groupe.

La situation s’est néanmoins stabilisée durant le second semestre, mais à un niveau extrêmement faible. Les résultats détaillés du groupe seront publiés le 15 mars. Tornos avait essuyé une perte nette de 21,7 millions après neuf mois. L’entreprise ne fait du reste aucune prévision pour l’exercice en cours.

Pour surmonter la crise, Tornos a eu recours au chômage partiel à grande échelle. Cette stratégie vise à maintenir le savoir-faire et la capacité de production lors du redémarrage de l’activité économique.