Les nuitées hôtelières ont rebondi en février, alors que la pandémie avait largement freiné les déplacements l’année dernière. Sur un an, elles ont affiché une hausse de 41,1% pour atteindre 2,84 millions, a indiqué lundi l’Office fédéral de la statistique (OFS) dans son relevé mensuel.

A découvrir: Notre tableau de bord de l’économie suisse

Les hôtes en provenance de Suisse ont continué à soutenir les infrastructures touristiques de leur pays. Ils ont pesé pour 1,85 million de nuitées. C’est 150 000 de plus que l’an dernier. Les visiteurs arrivés de l’étranger, eux, ont totalisé presque un million de nuitées, selon des données récoltées auprès de quelque 4000 établissements. L’an dernier, ils en avaient généré trois fois moins (330 000 nuitées).

Parmi les hôtes internationaux, les voyageurs en provenance d’Allemagne se sont taillé la part du lion, avec un total de 230 000 nuitées, contre 88 000 en février 2021. Les Britanniques, eux, n’avaient généré que 8000 nuitées l’an dernier. L’OFS en a décompté 140 000 en février. Les nuitées des hôtes français, elles, sont passées de 67 000 à 111 000.

Lire aussi: Un tableau de bord pour surveiller l’économie suisse

Parmi les marchés lointains, seuls les clients voyageant depuis les Etats-Unis ont effectué un retour significatif, se hissant en quatrième position des pays de provenance, totalisant 60 000 nuitées.

Pour le reste, le retour aux niveaux d’avant la pandémie risque encore de se faire attendre. Les hôtes en provenance des pays asiatiques ont ainsi totalisé 130 000 nuitées en février, contre 20 000 en février 2021. Le marché asiatique continue d’être fortement entravé par les restrictions de voyage, notamment en Chine.