Le trader met ses transactions à nu

Sous leur propre nom ou sous un nom d’emprunt, parfois même avec la photo. C’est le cas sur Tradingfloor.com, la plateforme de Saxo Bank. Un investisseur déclare par exemple avoir acheté cinq produits CFD sur l’indice des actions français. La transaction est réelle. Elle est confirmée par Saxo Bank. Chaque personne connectée au site peut suivre la performance de l’investisseur et son historique en cliquant sur son nom. «Avec ce nouveau réseau social, l’achat et la vente adoptent des visages concrets», indique Soren Mose, le patron de la banque (qui a annoncé son départ la semaine dernière).

Fiers de leurs exploits, de plus en plus d’investisseurs se plaisent à mettre à nu leur portefeuille sur Internet. Avec ce nouveau système, les investisseurs échangent leurs idées. Les transactions pour leur part se font toujours par Internet. Jamais par téléphone.

L’investissement change moins de nature que de forme. Le négoce se transforme en réseau social. «Nous n’avons pas calculé quand nous avons investi. Nous avons simplement voulu participer à l’explosion des réseaux sociaux», déclare le banquier.

Depuis son introduction il y a 18 mois, le développement a été exceptionnel, avoue-t-il. L’augmentation des utilisateurs a été multipliée par cinq depuis son lancement. Il dépasse 225 000 utilisateurs. «Habituellement, les débuts sont lents. Cette fois, la croissance a été immédiate», se réjouit Soren Mose.