Trafigura, un des principaux négociants en pétrole, a annoncé lundi s’être associé avec un fonds, IFM Investors, pour créer une entreprise appelée à investir dans les énergies renouvelables. Nala Renewables, c’est son nom, prévoit de se doter d’un portefeuille de projets solaires, éoliens ou dans la gestion d’énergies vertes d’une capacité totale de 2 gigawatts (ce qui correspond à la puissance d’un barrage aussi important que celui d’Assouan, en Egypte) au cours des cinq prochaines années.

Nala Renewables doit identifier, construire et exploiter des projets de production d’énergie renouvelable dans des marchés sur lesquels Trafigura opère déjà, surtout en Europe, en Asie et sur certains marchés émergents, a indiqué le groupe genevois dans son communiqué. Nala est aussi appelé à racheter des sociétés actives dans les énergies propres.