Economie

Les trois nouveautés prévues

• SICAV (société d'investissement à capital variable). C'est une

• SICAV (société d'investissement à capital variable).

C'est une autre forme juridique des fonds de placement, très courante au Luxembourg et en Europe. De fait, elle ne donne aucun avantage supplémentaire aux investisseurs. Ils sont invités à l'assemblée annuelle du fonds mais l'expérience montre qu'ils n'y vont pas. Les décisions restent ainsi en mains des promoteurs du fonds.

• Société en commandite de placements collectifs.

Destinés aux riches investisseurs, qui détiennent plus de 5 millions de francs de fortune (immobilier non compris), ces fonds permettent d'investir dans les titres non cotés (private equity), notamment dans les opérations de capital-risque. Un nombre minimum d'investisseurs est requis. L'administration fiscale voudrait le fixer à 20.

• SICAF (société d'investissement à capital fixe).

Ces fonds se vendent avec une prime ou une décote par rapport à la valeur de leur portefeuille. Economiquement parlant, ils sont semblables aux sociétés de participations cotées en Bourse, celles que Martin Ebner avait rendues célèbres. Contrairement à ces dernières, les SICAF sont soumises à la loi.

Publicité