Le Temps: Vous gérez un fonds de fonds orienté sur les matières premières. Comment abordez-vous ces marchés?

Céline Richa: Au minimum 70% du portefeuille est placé en fonds investis en actions alors que le solde revient à des fonds orientés sur des contrats à terme. Les gérants de la première catégorie prennent des paris sur des actions de sociétés actives dans le secteur des matières premières. Les prix de ces actions tendent à être moins volatils que la matière première sous-jacente. Les contrats à terme permettent d'appréhender les produits agricoles, un segment peu représenté sur le marché des actions. Ils complètent également notre exposition sur l'énergie, les métaux de base et les métaux précieux. Ils sont peu corrélés avec les actions et les obligations mais ont une volatilité importante. C'est une catégorie d'investissement relativement risquée que nous abordons via des fonds diversifiés, n'utilisant pas de levier et n'effectuant pas de ventes à terme. Les marchés à terme impliquent un risque opérationnel, dans un fonds de fonds, ce dernier est transféré au gérant externe.

– Les métaux de base, comme le cuivre, ont enregistré un recul significatif de leur prix à la mi-octobre. Est-ce le début d'un retournement de tendance?

– Il y a eu des exagérations sur ces métaux, comme il y en a encore sur le pétrole. La correction était nécessaire car les spéculateurs y avaient des positions longues importantes, ils ont pris leurs profits. Les prix pourraient revenir vers leurs plus hauts si la croissance économique, notamment en Chine, se poursuit. Cela dit, les métaux de base restent sensibles au cycle économique. Leurs prix vont rester très volatils. Nous avons une pondération neutre sur ce secteur. Nos deux paris les plus forts sont sur l'or et les produits agricoles. Le métal jaune et les mines d'or s'apprécient avec la tendance baissière du dollar et des indicateurs techniques parlent en sa faveur. Les produits agricoles sont représentés à hauteur de 15%. Il s'agit d'un pari contre l'opinion consensuelle. Les prix ont reculé de l'ordre de 20% depuis le début de l'année, en raison des bonnes récoltes céréalières. Les gérants de hedge funds ont vendu à découvert, entraînant des exagérations à la baisse. Ces produits sont les plus décorrélés des marchés d'actions.

– Votre fonds de fonds est actuellement très concentré, il ne contient que huit fonds, quels sont les atouts des deux premiers d'entre eux?

– First State Global Ressources est géré par une équipe de géologues reconvertis dans l'investissement, qui est basée en Australie. Ils achètent des actions de compagnies minières qui ont de faibles coûts de production, ce qui leur permet d'engranger des bénéfices même quand les prix des matières premières sont bas. JPMF Natural Resources est sous la responsabilité d'un gérant qui a su démontrer son talent aussi bien dans la sélection de titres que dans l'allocation entre les différentes matières premières.

*Cogérante à Genève du LODH Multifonds Commodity (CHF) et (USD).