Le Temps: Vous gérez un fonds de hedge funds. Quelles stratégies privilégiez-vous?

Patrick Fenal: Le fonds se divise en deux stratégies égales. Dans la première, «Long/Short Equity», nous sélectionnons des gestionnaires qui gèrent activement dans l'univers des marchés actions. Dans la seconde, nous recherchons des gérants qui suivent une politique plus défensive. Le portefeuille contient plusieurs styles de gestion dans chacune de ces deux parties.

Parmi les stratégies liées aux actions se trouvent des gérants qui présentent un bias «long». En d'autres termes, il s'agit de gérants convaincus qu'il faut être plus «long» que «short» pour gagner de l'argent dans le temps. Mais ils prennent aussi des positions à découvert (short) afin de protéger leur portefeuille. Ce sont les fonds les plus corrélés aux marchés des actions.

Nous sélectionnons aussi les fonds dits «variable bias» qui cherchent à la fois à choisir les meilleurs titres et à tirer partie des tendances haussières autant que baissières. Par exemple, s'ils anticipent un recul des marchés, ils vont accroître la partie à découvert de leur portefeuille. D'autres stratégies misent encore sur les événements liés aux sociétés, comme les restructurations. Pour l'autre moitié du fonds, nous privilégions des hedge funds qui sont décorrélés des marchés actions. Il s'agit de fonds en devises ou encore des gérants qui suivent des stratégies «macro». Cette partie du fonds présente une certaine corrélation avec le marché obligataire.

– Les gérants de fonds traditionnels achètent des titres qu'ils peuvent vendre du jour au lendemain. Ce n'est pas le cas avec les parts des fonds dans lesquels vous investissez. Comment gérez-vous cette contrainte?

– Nous essayons tout d'abord d'investir dans les fonds sous-jacents pour le long terme. Lorsque nous devons sortir de l'un d'entre eux, nous ne pouvons le faire qu'avec un délai compris entre trois et cinq mois. Dans les faits, nous n'avons que très peu de changement. En 2003, nous n'avons retiré nos fonds qu'à un seul gérant, alors que nous avons inclus plusieurs nouveaux gérants. Nous n'investissons que dans des hedge funds qui présentent un historique proche de cinq ans. Les gérants doivent avoir déjà fait leur preuve. Nous comptons ainsi des fonds très réputés, comme ceux de Grossman et Caxton. Nous ne voulons pas nous lancer avec de nouveaux gérants dans ce fonds. Nous pourrions en obtenir une plus grande transparence, mais nous estimons qu'ils présentent trop d'incertitude sur leur capacité à tenir la stratégie qu'ils annoncent vouloir suivre.

– Selon Lipper, la performance de votre fonds, en franc suisse, a été de -3,09% en 2003. Quels facteurs expliquent ce chiffre négatif?

– Dans un environnement boursier 2003 difficile pour plusieurs gestionnaires de fonds, le fonds GUN.Balanced (USD), libellé en dollars, a présenté une excellente performance de +9,7%. En effet, ce niveau de performance se retrouve plutôt dans l'univers de fonds à caractère défensif. Ainsi, le GUN.Balanced (USD) a pu livrer une performance aussi élevée malgré une exposition pour moitié dans des stratégies liées au marché des actions. Le chiffre négatif en franc suisse vient uniquement de l'effet de change. L'année 2003 n'a toutefois pas été facile pour tous les hedge funds. En particulier les long/short, qui parient sur la baisse des titres, ont souffert du «flight to junk» (ndlr: retour sur les titres pourris, qui s'oppose au «flight to quality»). Les positions à découvert ont souvent dû faire face à une forte demande, pour les titres technologiques notamment. Un fonds «short seller» a d'ailleurs enregistré la moins bonne performance (-24%) de notre portefeuille.

A l'inverse, les fonds qui investissent sur le marché des devises sont ceux qui ont apporté le plus de performance à la partie défensive du portefeuille. La meilleure performance (+60%), a été réalisée par un des fonds sous-jacents faisant partie de cette catégorie. Les portefeuilles qui misent sur les tendances des marchés, comme les CTA/ managed futures, ont aussi profité du mouvement de baisse du dollar, de la remontée des Bourses, de l'appréciation de l'or ou encore du renchérissement des matières premières.

Fiche signalétique

Nom du fonds: Gun. Balanced (USD)

No Isin: CH0012758295

Promoteur: HSBC Guyerzeller

Domicile: Suisse

Date de création: 31.08.01

Monnaie de référence: dollar

Pol. de distribution: accumulation

Taille: 133 millions de dollars

VNI: 113,3 dollars

Perf. annualisée depuis 30.09.2001: 5,15%

Frais: TER: 1,6571% hors commission de performance. Frais de performance: 10% au-dessus du Libor 1 an

Principales stratégies: Variable bias (17,25%), Long bias (16,97%), Global macro (15,77%), Non-correlated strategies (15,73%), Arbitrage (14,07%)