NOVARTIS (52 francs)

Novartis publie ses résultats du 1er semestre aujourd'hui avant l'ouverture de la Bourse. UBS Equities prévoit un chiffre d'affaires semestriel de 11,845 milliards de francs, en hausse de 21% sur le 1er semestre 2002. Le bénéfice opérationnel est estimé à 2741 millions, en hausse de 13%. UBS estime la marge opérationnelle dans la division pharma à 27,9% pour le 2e trimestre. Comme la rentabilité de cette division demeure bonne, UBS s'attend à ce que le marché accueille positivement les résultats du géant bâlois. UBS conseille le titre à l'achat, et fixe l'objectif de cours à 62 francs (+19,2%).

ADECCO (61,2 francs)

Adecco publie ses résultats du 2e trimestre mercredi. Lombard Odier Darier Hentsch & Cie estime le chiffre d'affaires à 4287 millions d'euros, en baisse de 2% par rapport au 2e trimestre 2002. Le bénéfice net devrait atteindre 86 millions d'euros, contre 68 millions au 2e trimestre 2002. Le leader du placement temporaire a mis en place un programme d'économies de coûts qui commence à porter ses fruits. Au 1er trimestre, Adecco a réduit sa base de coûts d'environ 40 millions d'euros en monnaies locales par rapport au 4e trimestre 2002 après avoir supprimé 1500 postes en novembre dernier. Ces mesures devraient se refléter sur les charges opérationnelles, estimées à 622 millions d'euros (–4,7%), et sur le bénéfice opérationnel (EBITA), estimé à 137 millions d'euros (+7,9%). LODH a un rating «garder» sur le titre et un objectif de cours à 68 francs (+11%).

ROCHE (108 francs)

Roche publie ses résultats du 1er semestre mercredi. Oddo Securities (département de recherche de la banque française Oddo & Cie) estime le chiffre d'affaires à 13,6 milliards de francs, en hausse de 3,8%. La contribution de Chugai devrait s'élever à 1400 millions. L'impact des changes devrait ôter 10% au chiffre d'affaires. Le bénéfice opérationnel devrait grimper de 6,6% à 2580 millions, pour une marge opérationnelle de 19%, en hausse de 0,5 point par rapport au 1er semestre 2002. Le bénéfice net sera en baisse de 25% à 1563 millions, en raison de gains extraordinaires qui avaient gonflé le bénéfice net du 1er semestre 2002. Oddo Securities a un rating «neutre» sur le titre.