Ypsomed (90,05 francs)

Le fabricant de seringues «high-tech» a été introduit à la Bourse suisse à la fin du mois de septembre. Il a publié des résultats encourageants jeudi dernier. Les chiffres pour le premier semestre 2004/2005 ont dépassé les prévisions des analystes. Dans le détail, le produit de la vente de stylos et d'aiguilles à injections a explosé de 27%. Dans ce segment, la capacité de production a été augmentée de 21,7% à 79,5 millions de francs. Le groupe table sur une marge opérationnelle (EBIT) de plus de 20% pour les deux prochaines années, contre 18,9% aujourd'hui. Vontobel a relevé sa recommandation de «secteur perform» à «secteur outperform».

Zurich Financial (178 francs)

L'assureur publiera mercredi ses résultats après neuf mois. Le bénéfice net est attendu entre 1,9 et 2 milliards de francs par les analystes. Ce chiffre comprend la charge exceptionnelle de 525 millions liée à la vague de cyclones qui ont touché les Etats-Unis ces derniers mois. La prudence semble de mise sur le secteur. La récente attaque du procureur de New York contre les commissions occultes versées aux courtiers fait peser une incertitude sur les assureurs. De plus, les primes payées par les sociétés ont tendance à s'éroder, notamment en raison de l'inflation. Le mois dernier, LODH a réduit de 22,9 à 19 francs ses attentes de profit par action pour 2004. La banque privée recommande de garder la valeur et fixe un objectif de cours de 180 francs.

Compagnie Financière Richemont (35,60 francs)

Le groupe annoncera jeudi ses résultats pour le premier semestre de l'exercice 2004/2005. Selon la banque Sarasin, l'industrie du luxe a évolué dans un contexte positif ces derniers mois. Les chiffres publiés par ses concurrents (LVMH, Hermes, etc.) et la Fédération de l'industrie horlogère suisse le démontre. En outre, Richemont a livré en septembre de bons chiffres après cinq mois, avec des ventes en progression de 15%. L'Asie continue de soutenir le secteur. Toutefois, la situation géopolitique et l'évolution économique aux Etats-Unis sont susceptibles de peser sur le luxe. Sarasin recommande d'acheter la valeur avec un objectif de cours de 39 francs.