L'action UBS s'est légèrement reprise mercredi, après avoir cédé plus de 5% la veille. A la clôture, l'action valait 20,62 francs (+1,6%).

Le titre a profité des déclarations de Peter Kurer publiées dans le magazine Finanz und Wirtschaft. Le président d'UBS y déclare que sa banque n'aura pas besoin «d'une troisième recapitalisation». Peter Kurer contredit l'avis de nombreux analystes.

En milieu de matinée, le titre avait même gagné près de 4%. Le patron du géant bancaire a encore déclaré prendre très au sérieux l'enquête fiscale aux Etats-Unis, estimant que ces difficultés pèsent également sur le cours de l'action.

L'ensemble du secteur bancaire souffre depuis plusieurs séances de spéculations sur les besoins de nouveaux fonds propres, en raison de la prolongation de la crise du crédit. Mercredi, toutefois, ces craintes se sont un peu dissipées après la publication d'un communiqué de Deutsche Bank. L'établissement dirigé par Josef Ackermann a annoncé tabler sur un bénéfice au deuxième trimestre. En outre, la banque allemande «ne s'attend pas à ce que la situation financière rende nécessaire un apport de capital supplémentaire». Son action a clôturé en hausse de 3,9%. Les résultats de Deutsche Bank seront publiés le 31 juillet, ceux d'UBS le 12 août.