PME

Troisième vie pour l’entreprise de nettoyage genevoise Messerli Services

La société de nettoyage bien connue dans le canton est acquise par l’homme d’affaires Bassel Rabbat, habitué à reprendre des sociétés familiales. Des améliorations ponctuelles sont prévues, mais aucune restructuration

Troisième chapitre dans l’existence de la société de nettoyage genevoise Messerli Services. Fondée en 1957 par la famille qui lui a donné son nom, la PME avait été reprise en octobre 2016 par Integraal Services, un groupe genevois actif dans l’informatique et le recrutement de personnel, qui souhaitait élargir ses activités. Integraal a récemment décidé de se séparer de son pôle de nettoyage, qui opérait sous la marque Messerli, avec environ 260 collaborateurs. Le repreneur est l’homme d’affaires Bassel Rabbat, de la société genevoise Quest Partners.

Le nouveau patron n’en est pas à son coup d’essai. «En plus de notre activité de conseil dans le cadre de Quest Partners, nous investissons à titre personnel dans des PME de 50 à 300 collaborateurs, souvent à caractère familial et que nous pensons pouvoir amener à l’étape suivante», résume Bassel Rabbat, qui a par le passé investi dans les secteurs de la menuiserie, de la mécanique de précision ou encore de la fabrication de cuisines.

«Logique de croissance»

Sur un marché du nettoyage professionnel marqué par une forte concurrence sur les prix, entre d’un côté des grands groupes très rationalisés et de l’autre des petites entreprises familiales, Bassel Rabbat veut «apporter de petites améliorations opérationnelles que les équipes en place depuis longtemps ne voyaient peut-être plus. Nous sommes dans une logique de croissance, pas de restructuration, les équipes en place vont rester, avec l’objectif de leur donner des opportunités de grandir. Mon frère Bachir est très expérimenté dans la gestion d’entreprise et notre partenaire John Vavitsas, qui dirige CleanMark en Amérique du Nord, apporte son expérience du secteur du nettoyage et des projets qui apportent une plus-value.»

Avant sa reprise par Integraal, Messerli Services employait environ 200 personnes, pour un chiffre d’affaires annuel ayant évolué entre 4,6 et 6 millions de francs sur les années 2011 à 2015, selon nos informations. Pendant cette période, l’entreprise a été déficitaire, avec des pertes annuelles allant d’environ 150 000 francs à un demi-million. Le prix de vente demandé à l’époque était de 2,6 millions de francs.

Bassel Rabbat n’a pas souhaité commenter les chiffres en possession du Temps. «Nous avons trouvé une entreprise sereine, avec une belle liste de clients, des équipes de qualité et une faible rotation tant du personnel que des clients», relève le nouveau copropriétaire, qui souligne que «pour une PME, ce sont les 18 à 24 mois précédents qui comptent, pas l’historique plus lointain». Selon nos informations, le chiffre d’affaires actuel de Messerli Services est compris entre 10 et 15 millions de francs.

Opération discrète

L’opération a été facilitée par une société de conseil genevoise, qui avait un mandat avec Integraal Services. «Nous avons effectué un inventaire comptable des différentes activités du groupe Integraal, afin que ce dernier détermine sur lesquelles il devait se concentrer, décrit Nabil Jean Sab, administrateur de CPCI Corporate Finance. La conclusion a été que le pôle nettoyage pouvait être cédé.»

Et comment a été identifié l’acquéreur? «Integraal nous a confié un mandat de vente et nous avons agi très discrètement, pour éviter qu’un concurrent de Messerli profite de la situation. Il se trouve que Quest Partners, un autre de nos clients, nous avait avertis qu’il cherchait à investir dans des PME genevoises solides.»

Publicité