Il est supposé être le marché le plus liquide du monde: les obligations souveraines américaines, totalisant 23 700 milliards de dollars, représentent en tout cas le plus important. Pour ce qui est de la liquidité, en revanche, elles ne sont en ce moment pas fidèles à leur réputation. «C’est un paradoxe, vu sa taille, qui a d’ailleurs augmenté de 7000 milliards en seulement trois ans», pointe Catherine Reichlin, responsable de la recherche financière chez Mirabaud.