La lutte couvait depuis des mois. Désormais, le conflit entre Donald Trump et les réseaux sociaux est entré dans une nouvelle dimension. C’est une série de tweets, envoyés mardi par le président américain, qui a mis le feu aux poudres. Etiquetés par Twitter comme trompeurs, ces messages ont suscité l’ire du locataire de la Maison-Blanche, qui devait, en conséquence, présenter jeudi un décret pour réguler les réseaux sociaux, ce qui risquait, selon l’expression du site spécialisé The Verge, de déboucher sur «un combat désordonné avec l’internet tout entier».

Ce combat va se jouer, dans un premier temps du moins, entre deux hommes: Donald Trump et Jack Dorsey, directeur de Twitter. A gauche, un homme suivi par 80,4 millions de personnes sur ce réseau social. A droite, le directeur de Twitter, dont l’entreprise basée à San Francisco revendique 330 millions d’utilisateurs. Deux hommes au destin intimement lié dont le bras de fer pourrait, en effet, avoir des conséquences pour tous les internautes.