La pression monte sur Donald Trump. A moins de trois mois de la présidentielle où il est donné perdant dans les sondages face à son adversaire démocrate, Joe Biden, le président a choisi de gouverner par décrets. Cette semaine, il en a signé quatre. Dans tous les cas, il reprend son slogan «America First» pour se rapprocher de l’électorat qui l’a élu en novembre 2016, mais qui tend à le rejeter. Au niveau du chômage, par exemple, l’économie américaine a certes créé, selon des chiffres publiés vendredi, 1,8 million d’emplois en juillet, mais ce chiffre est très inférieur aux 4,8 millions créés en juin.

Lire également: Le président Trump offre TikTok à Microsoft