Chaque année, 4 millions de mètres de tubes soudés sortent de l'usine de Zwahlen & Mayr à Aigle. Soit 3500 tonnes qui sont par exemple utilisées dans les échangeurs de chaleur. Auxquelles vous ajoutez 900 tonnes de tubes étirés - via ce procédé, on obtient notamment une meilleure qualité de surface et une précision accrue -, ce qui place l'entreprise vaudoise parmi les trois plus grands fabricants européens pour cette dernière spécialité.

«En dix ans, nous avons connu une augmentation importante de nos volumes, précise Eric Aigroz, directeur de cette division. Nous étions obligés de croître, tout en restant dans des marchés de niche.» Près de 95% de la production est exportée. Les tubes étirés sont par exemple utilisés dans les bougies pour le préchauffage des moteurs diesel. ZM possède ici un grand client avec Beru. Mais son portefeuille est plus vaste: Bosch, Festo, Wika ou Shell. En effet, outre une croissance significative des volumes de 5%, l'exercice 2007 sera marqué par la participation au projet de production de gaz naturel au Qatar, mené par le géant anglo-néerlandais. Ce chantier représente un investissement de 18 milliards de dollars au total et ZM fournira le consortium avec 230 tonnes de tubes soudés en inox de 18 mètres de long pour 3 évaporateurs. Soit un contrat de plus de 8 millions de dollars.

«A l'avenir, nous allons explorer de nouvelles pistes pour ces tubes», ajoute Eric Aigroz. Notamment en direction de la pétrochimie, qui s'annonce porteuse. «Nous n'avons de loin pas encore exploité toutes les possibilités», estime-t-il.