Plus de quatre heures d’audition, 71 questions pour Mark Zuckerberg, 56 pour Jack Dorsey. Et surtout, au final, l’impression d’être face à un immense chantier que personne ne semble capable de mener à bien. Dans la nuit de mardi à mercredi, les directeurs respectifs de Facebook et de Twitter ont été mis sur le gril par la Commission judiciaire du Sénat. L’objectif: tenter de trouver des solutions pour améliorer la modération des contenus en ligne. Twitter compte 187 millions d’utilisateurs quotidiens, Facebook 1,82 milliard.

C’était la troisième fois, après fin juillet et fin octobre, que les responsables des réseaux sociaux devaient s’expliquer face à des parlementaires américains. Mais c’était la première fois depuis l’élection présidentielle – à noter que Kamala Harris, future vice-présidente et membre de la Commission judiciaire du Sénat, n’a pas participé aux débats.