Cinq mois après ses débuts à Genève, Uber Eats se lance à Lausanne. La société, spécialisée dans la livraison de plats, démarre mardi ses activités dans une deuxième ville en Suisse. Comme à Genève, la société fera face notamment à la concurrence d’acteurs établis tels Smood et EAT.ch.

Lire aussi: Avec Uber Eats, la guerre des plats livrés s’intensifie en Suisse

Uber Eats appliquera à Lausanne les mêmes tarifs que dans la Cité de Calvin, soit un forfait unique de 4,90 francs par commande, indépendamment de son prix. Pour ses débuts dans cette ville, Uber Eats revendique un partenariat avec une cinquantaine d’établissements, dont la Brasserie du Château, Le Papillon ou encore Miam Bao, et des chaînes telles que Holy Cow!, Suprême Tacos, Sushi Shop, Le Pain Quotidien et McDonald’s. A Genève, environ 150 établissements sont partenaires de ce service. Contacté, Uber Eats se refuse pour l’heure à donner des chiffres, dont le nombre de clients et de commandes, pour la ville du bout du lac.

A Lausanne, les livraisons seront effectuées par des coursiers indépendants à vélo, vélo électrique ou en scooter.

Lire également: Les Suisses d’Alto à la conquête de Dallas