Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
L'accident a eu lieu à Tempe, en Arizona, samedi. /REUTERS
© HANDOUT

Etats-Unis

Uber remet ses voitures autonomes en circulation

Ces véhicules sans chauffeur ont été immobilisés samedi après un accident. Ils sont en service dans trois villes: San Francisco, Pittsburg et Tempe

Le service américain de réservation de voitures Uber va remettre ses voitures autonomes en circulation après leur retrait samedi, après un accident impliquant un de ces véhicules en Arizona, a annoncé le groupe lundi.

Les voitures sans chauffeur ont repris du service lundi à San Francisco (Californie, ouest) et vont prochainement faire de même à Tempe (Arizona, sud-ouest) et Pittsburgh (Pennsylvanie, est), les trois villes où elles sont actuellement en circulation, a précisé un porte-parole d'Uber à l'AFP.

Lire aussi: Voitures sans conducteurs: Uber ne veut pas être pris de vitesse

L'essor des voitures autonomes

L'accident, au cours duquel personne n'a été sérieusement blessé, s'est produit vendredi à Tempe alors qu'il n'y avait pas de passager payant dans le véhicule d'Uber. Les voitures autonomes d'Uber ont toutefois toujours à bord un ingénieur qui peut prendre les commandes à tout moment.

Un autre véhicule avait forcé le passage à celui d'Uber, une Volvo, qui s'était renversée sous le choc. A la suite de cet accident, Uber avait suspendu la circulation de ses véhicules autonomes à Tempe, mais aussi à San Francisco et à Pittsburgh, les autres villes tests pour ce service.

Lire aussi: La voiture autonome attire des milliards de dollars

Les voitures autonomes sont en plein développement aux Etats-Unis. Le deuxième constructeur automobile national, Ford, a réaffirmé la semaine dernière son intention de mettre en circulation un véhicule pleinement autonome en 2021 et le constructeur de voitures électriques Tesla travaille actuellement sur un projet similaire, tout comme le géant de l'internet Google. Apple travaillerait également sur cette technologie mais garde le plus grand secret sur ses projets.

 

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)